règles élémentaires de sécurité

Le cheval : une proie

Le cheval est un animal herbivore. Ses proies ne bougent donc pas. Par contre, les carnivores, eux, se nourrissent des herbivores. De ce fait, le cheval est une proie et s'il a survécu jusqu'à nous c'est grâce à un grand instinct de survie.

Pour se protéger des prédateurs, le cheval a mis en place plusieurs techniques :

  • le camouflage : ce système n'est pas très développé mais les chevaux ont tendance à être plus clairs en hiver, en particulier dans les zones où il y a de la neige
  • la prévention : le cheval a de très bons sens et est toujours attentif à ce qui se passe pour pouvoir réagir au moindre doute, et peut donc surprendre son cavalier qui n'a encore rien vu/entendu
  • la fuite : moyen préféré de défense du cheval qui pour cela possède une bonne vitesse et une bonne endurance (d'ailleurs, ne pas oublier que le poulain peut suivre sa mère au bout de quelques heures pour justement fuir les prédateurs)
  • l'attaque : c'est son dernier recours lorsqu'il ne peut pas fuir. Pour cela, il possède de redoutables sabots qu'il sait très bien envoyer en l'air et en cas de besoin peut aussi se servir de ses dents.

Ne jamais oublier ceci lorsqu'on décide d'être avec un cheval, car celui-ci fait généralement dans les 500 kgs et peut donc se défendre s'il se sent agressé !!!! Il faut donc à tout prix éviter de l'agresser ou de lui faire peur.

L'abord

Ne jamais aborder un cheval par l'arrière ni le surprendre en l'abordant violemment. Au contraire, le prévenir de son arrivée. En effet un cheval ne voit pas derrière lui et peut être surpris et botter.

Toujours faire attention lorsque l'on approche un cheval que l'on ne connaît pas : il peut être agressif et mordre, particulièrement au moment des repas. De plus, dans les prés, les chevaux respectent une hiérarchie très stricte et peuvent se battre en votre présence, attention donc de ne pas prendre de « coups perdus » destinés aux autres chevaux.

Ne jamais courir ou jouer ou crier vers des chevaux. Vous risqueriez de leur faire peur et de les obliger à fuir ou à se défendre.

Au pré ne jamais se mettre à portée des postérieurs mais aborder le cheval tranquillement vers la tête en arrivant par le coté.

A pied

Toujours précéder son cheval, en particulier dans les endroits étroits ou dangereux.

Ne pas laisser des chevaux qui ne se connaissent pas se sentir, ils risqueraient de se mordre ou se battre même si vous êtes à coté.

Lorsqu'on lâche un cheval au pré, il faut d'abord le placer face à la porte à l'intérieur du pré, puis lui enlever son licol, de manière à ne pas se faire renverser ni tracter si celui-ci se décide à rejoindre ses amis au grand galop en coups de cul.

A cheval

Toujours se protéger lorsque l'on monte en portant une bombe et une tenue adaptée (pas de cuisses à l'air ou de talons !).

Toujours garder ses distances avec un cheval que l'on suit (la distance idéale entre deux chevaux est la longueur d'un cheval) sinon les chevaux risquent de se botter pour affirmer les liens hiérarchiques.

En carrière, priorité à l'allure la plus rapide, ou à allures égales, à celui qui est à main gauche (attention, la règle était avant à la priorité à droite, en cas de doute demander avant).

Dans tous les cas, il faut suivre les recommandations des moniteurs ou responsables.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×